Il Presidente della Ue insulta l’istituzione guidiziaria


Zoom | Stampa

del Syndicat de la Magistrature

Silvio Berlusconi, actuellement prsident de l’Union Europenne, a fait l’objet de nombreuses poursuites pour corruption. Il s’y est jusqu’à prsent soustrait, en provoquant les rformes lgislatives ncessaires à son impunit.

Il a dclar, dans un entretien avec la presse paru cette semaine, «que les juges sont mentalement drangs, que pour faire un travail de juge, il faut avoir des troubles psychiques, et que si les juges font ce travail, c’est parce qu’il sont anthropologiquement diffrents du reste de la race humaine ».

Ces dclarations diffamatoires traduisent un mpris certain de l’Etat de droit, fondement de la dmocratie. Elles justifient la plus grande inquitude, alors que la prsidence italienne coïncide avec une phase dcisive de construction de l’Europe largie. L’action politique et le discours de M. Berlusconi sont emblmatiques d’une large tolrance à la corruption. Ils constituent une entrave à la construction d’un espace judiciaire europen, plus que jamais ncessaire à la prservation des liberts individuelles en Europe.

07 09 2003
© 2022 MAGISTRATURA DEMOCRATICA ALL RIGHTS RESERVED WEB PROJECT AND DESIGN AGRELLIEBASTA SRL